4 décembre 2020

Qu’est ce qu’une Pompe à chaleur Sol/eau ? (géothermie)

Qu’est ce qu’une Pompe à chaleur Sol/eau ? (géothermie)

Comment fonctionne une pompe à chaleur sol-eau ?

La Pompe à chaleur sol-eau (géothermie) utilise la température du sous-sol, en effet le sol est une source d’énergie inépuisable. Pour exploiter ce potentiel illimité, des conduits sont installés, contenant de l’eau et du glycol permettant d’extraire la chaleur dans le sol et qui sera transmis à la pompe à chaleur.

La technique consiste à poser des conduits à une distance de 100 mètres de profondeur dans le sol, avec une température qui s’élèvera à hauteur de 12°C. A 300 mètres, la température sera à environ 20°C. Enfin, lorsque l’on atteindra les 400 mètres, la température permettra de chauffer un immeuble.

Un système de pression produisant de la vapeur permet de créer de l’électricité, qu’utilise la pompe à chaleur sol-eau (géothermie). La température que pourra produire la pompe à chaleur sol-eau (géothermie), dépendra de la nature géologique du sous-sol et la présence ou non de nappes phréatiques.

Quels sont les performances de la pompe à chaleur sol-eau ?

Une pompe à chaleur sol-eau ( géothermie ) effectuera des performances selon le type de sol. Par exemple, un sol sablonneux aura un rendement deux fois plus important en moyenne qu’un sol argileux.
Les performances de la pompe à chaleur sol-eau dépendent également des capacités de chauffage de l’appareil. Ainsi, lorsque vous choisirez une pompe à chaleur sol-eau, vous aurez à prendre ne compte comme critère la qualité du sol.

Quels sont les différents types de captages de la pompe à chaleur sol-eau ?

Il existe trois possibilités de captages de l’énergie que peut utiliser la pompe à chaleur sol-eau (géothermie) : le captage horizontale ( géothermie horizontale ), le captage vertical ( géothermie verticale )et le captage sur eau de nappe.

Captage horizontale : Le captage horizontal que l’on peut nommer la géothermie horizontale est un procédé qui permet d’enterrer des tubes jusqu’à 1,20 mètre dans le sol. Le captage horizontal permet de prendre la chaleur de la terre à une faible profondeur. Avoir un terrain d’une surface 1,5 à 2 fois supérieur à la surface à chauffer de votre habitation sera indispensable, pour utiliser cette technique de captage de la chaleur.

Captage vertical : Le captage vertical (ou géothermie verticale), peut être appliqué sur des petites surfaces de terrain et pourra convenir lors d’une rénovation. Le système de captage vertical est plus efficace en hiver car la température de la terre est moins élevée. Les capteurs se placent à une profondeur entre 80 et 100 mètres.

Le captage sur eau de nappe : Le captage sur eau de nappe a pour but de mettre en place des forages afin d’utiliser la chaleur qui se situe dans les nappes phréatiques. Ainsi pour sa mise en place, le captage sur eau de nappe se fait au préalable par du forage d’une distance au minimum à 100 mètres de profondeur, avec l’installation de capteurs sur un ou plusieurs puits.

Demandez votre devis auprés de 5 professionnels !